La nature même des systèmes de gestion de bâtiments permet aux propriétaires et à leurs locataires de gérer et surveiller les fonctions électromécaniques et mécaniques dans un bâtiment. L’installation d’un système de gestion de bâtiments signifie des capteurs, un réseau, un stockage de données et un logiciel en « cloud ». Les systèmes de gestion de bâtiments gèrent les fonctions quotidiennes de ventilation, de chauffage, de climatisation, de sécurité, de sûreté et de surveillance. Mais un avantage majeur pour l’installation d’une GTB ou les Systèmes de Gestion Techniques des Bâtiments est sa capacité à réduire l’utilisation d’énergie qui fait économiser de l’argent.

Selon Bâtiments, il coûte au moins 2,50 $ par pied carré pour déployer un système GTB traditionnel, mais peut atteindre 7,00 $ le pied carré, ce qui explique pourquoi les bâtiments de plus de 100 000 pieds carrés sont plus susceptibles d’avoir des GTB, bien qu’ils ne représentent que 10 % du secteur immobilier commercial aux États-Unis. Cela représente 250 000 $ pour un immeuble de 100 000 pieds carrés. C’est une proposition coûteuse car elle nécessite une installation, une maintenance et une programmation spécialisées. Donc, alors que les coûts d’investissement sont élevés; les dépenses opérationnelles restent basses. Il est souvent créé pour le plus grand des bâtiments axés sur la gestion des CVC, et il peut prendre au moins quatre ans pour récupérer le coût d’un système GTB. Avec un faible retour sur investissement (RSI), les propriétaires de bâtiments ne veulent pas faire l’investissement majeur qu’il faut.

La mise en place des solutions d’IdO pour la gestion de bâtiment

À la vitesse de la lumière, ou plutôt, à la vitesse de la technologie, l’internet des Objets (IdO) a rendu les systèmes de gestion des bâtiments plus abordables. Les capteurs économiques et les réseaux d’économie d’énergie constituent le noyau d’IdO et aident à réduire les coûts d’énergie. Selon « Intel », un système d’IdO comprenant des capteurs sans fil, des analyses en « cloud » et des passerelles locales, peut réduire les coûts d’installation de 30% par rapport aux systèmes d’automatisation et de gestion de bâtiments plus traditionnels.


Plutôt qu’un système de gestion de bâtiment volumineux, les gestionnaires de bâtiments peuvent s’appuyer sur des instruments impliquant des actionneurs et des capteurs qui ne nécessitent pas de rééquipement d’équipements ou d’opérations existants. La collecte et l’analyse de données se font via un portail central qui donne aux gestionnaires des outils pour accroître la productivité et l’efficacité énergétique, ainsi que gérer les alertes et les rapports.

Les périphériques d’IdO sont prévus à baisser

D’ici 2020, les systèmes traditionnels de gestion de bâtiments seront remplacés par des méthodes économiques apportées par des capteurs peu coûteux et des analyses de cloud. Parmi les moyens dont les systèmes de bâtiment intelligents peuvent améliorer les opérations et augmenter l’efficacité on retrouve:

  • • Déclenchés par le marché, les coûts d’énergie peuvent garantir des coûts plus bas car ils répondent aux demandes et aux baisses d’utilisation. Il est même possible de générer des revenus en revendant des réductions de charge.
  • La maintenance de l’équipement est optimale en tout temps, car les problèmes sont facilement détectés avant que des pannes ne se produisent.
  • • Les systèmes de gestion intelligente des bâtiments fonctionneront plus efficacement car ils reconnaîtront les modes d’occupation en relation avec la consommation d’énergie. Par exemple, si moins de personnes travaillent dans la nuit, cela entraîne une réduction automatisée de consommation d’énergie.
  • Les fenêtres intelligentes, un dispositif unique de bâtiment intelligent, peuvent s’assombrir ou s’allumer instantanément selon qu’il s’agit d’un jour ensoleillé, nuageux ou partiellement nuageux. Cela réduit non seulement l’éblouissement mais contribue à réduire les charges de CVC et d’éclairage.
  • Le couplage d’un éclairage intelligent avec un système de gestion de bâtiment à économie d’énergie réduit les coûts d’énergie lorsqu’il peut être réglé sur différents niveaux d’éclairage ou s’allumer ou s’éteindre le cas échéant. Une analyse comparant l’impact de la consommation d’énergie par le système CVC par rapport à la consommation d’énergie solaire avec des fenêtres intelligentes peut fournir des informations qui sont les plus utiles à des heures spécifiques, en assombrissant les fenêtres ou en réduisant / augmentant les lumières.

Enfin, les avancées de l’IdO se développant à une vitesse astronomique, son impact sur les bâtiments de petite et moyenne taille se fera sentir indépendamment de la superficie et du niveau de trafic plus faible. La taille du bâtiment ne sera plus un facteur de conversion des bâtiments anciens en systèmes de gestion de bâtiments intelligents. Que vous prévoyez de mettre en place une conversion de bâtiment intelligent dans le futur ou pas, c’est une bonne idée d’effectuer une analyse de quelles parties ou de quelles zones de votre bâtiment qui consomment le plus d’énergie. Peut-être que MAINTENANT est le temps de repenser la gestion des bâtiments!